Les principes de la naturopathie

Histoire de la naturopathie :

Depuis des millénaires l’homme a appris à se protéger, se prémunir pour sa survie et son évolution. De nombreux chamanes, sorciers, guérisseurs… se sont intéressés aux différents composants de la nature humaine tant sur le plan physique que psychique ou énergétique. Ils ont cherché – et trouvé - des solutions qu’ils ont transmises par voix orale ou écrite. On retrouve leurs traces dans nombre de civilisations anciennes, chinoise, indienne, grecque, essénienne, australienne, amérindienne… Les traditions ancestrales de ces peuplades nous ont été transmises par de grands hommes comme HIPPOCRATE, PARACELSE, HANNEMAHN, STEINER, BACH… et bien d’autres.

Définition de la naturopathie :

La naturopathie a une approche holistique de l’homme, elle l’observe tant sur le plan biologique que dans ses mécanismes physico-psychiques et tient compte de son environnement. Elle s’inscrit dans une démarche de prévention et de recherche d’un équilibre de la santé. Elle considère l’homme dans son unité et sa globalité en tenant compte des aspects physiques, psychique et émotionnels, sans les dissocier.

La naturopathie tient compte du capital santé qui est en chacun de nous. Elle tient également compte de la capacité de chacun à gérer sa santé, la préserver autant que faire se peut. Prendre sa santé en main permet de résister à la maladie simplement par des règles d’hygiène, de diététique, de gestion des émotions et du stress… Créée par des médecins américains, la naturopathie est reprise dans les années 30 par des français MARCHESSEAU, ROUX… qui en posent les bases. Actuellement elle s’appuie toujours sur des méthodes naturelles mais prend en compte des idées plus modernes ainsi que les progrès de la biologie.

Elle utilise des principes diététiques, des rééquilibrages de terrain, des techniques réflexes, comme les massages, la réflexologie plantaire, et, également des accompagnements en relation d’aide, sophrologie, relaxation, massages permettant d’avoir un regard positif sur sa propre image corporelle.